Groupe de travail vient de publier l’ébauche d’un rapport « Les médias communautaires à l’ère du numérique : Relique du passé ou possibilité de renouveau ? »

  • Posted on: 1 November 2015
  • By: Cathy

Ottawa, le 1 novembre 2015 – Le groupe de travail sur la définition d’une nouvelle politique pour les médias communautaires vient de publier l’ébauche d’un rapport qui préconise des recherches plus poussées ainsi qu’une plus grande cohérence au niveau des politiques relatives aux médias communautaires dans le contexte du numérique. Ce groupe de travail, qui a été chargé d’effectuer les recherches préalables à la tenue du forum Convergence des médias communautaires, est constitué de praticiens des médias communautaires et d’universitaires effectuant des recherches à leur sujet, et il bénéficie de l’appui de personnalités, dont Clifford Lincoln, ancien président du Comité permanent du patrimoine canadien, et Florian Sauvageau, ancien président du Groupe de travail sur la politique sur la politique de radiodiffusion. Le rapport, intitulé « Les médias communautaires à l’ère du numérique : Relique du passé ou possibilité de renouveau ? », a été établi à partir des réponses recueillies dans le cadre d’un sondage en ligne et de groupes de discussion qui ont pris place en août et septembre derniers. La publicité de cette consultation avait été faite par le truchement des réseaux des médias communautaires.

Lire le rapport

La recherche a mis en évidence le phénomène de fermeture des organes médiatiques communautaires au cours des dix dernières années. Selon le groupe de travail : « La politique actuelle du CRTC relativement aux médias communautaires a été héritée des technologies et des pratiques de la radiodiffusion analogue, qui compartimentait les médias communautaires en fonction de leur plateforme de diffusion . . . Il est grand temps d’effectuer une enquête approfondie sur les technologies numériques et le secteur des médias communautaires pour tenir compte de la convergence technologique. ». À la question portant sur la pertinence actuelle des médias communautaires, maintenant que la plupart des Canadiens ont accès à l’Internet et aux médias sociaux, la quasi-totalité (96 %) des répondants au sondage ont affirmé que pour permettre aux médias communautaires de prospérer en dépit de la place prépondérante de ces nouvelles formes de communication, il fallait continuer à les réglementer et à leur accorder un soutien financier. Parmi les raisons invoquées figurait le besoin d’organismes locaux dotés de conseils d’administration élus par les citoyens, qui puissent offrir des directives éditoriales et une formation aux médias numériques, qui soient bien au fait des besoins locaux et qui soient responsables, devant la population locale, de couvrir les événements locaux et d’offrir un reflet toujours fidèle de la situation locale.

Fait intéressant à signaler : le rapport conclut que les objectifs actuels en matière de politique des médias communautaires, tels qu’ils ont été définis par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), correspondent aux vœux du secteur. S’il existe des divergences, elles se situent au niveau du mode d’application : « Le défi pour ce secteur – et pour les organes dont les politiques affectent les médias communautaires – n’est [...] pas tant d’actualiser les objectifs de politique dans le contexte du numérique, que de réexaminer les méthodes employées pour atteindre les objectifs existants. ».

Les membres du public et les personnes qui se rendront au forum d’Ottawa peuvent afficher leurs commentaires sur le rapport ici.

Au cours du mois de novembre, à mesure que le groupe de travail soumettra des propositions précises de politique pour répondre aux questions soulevées par les répondants au sondage, c’est là qu’elles seront affichées. Restez donc à l’affût !

Tags: